23/09/2019 – Point de vue de l’Association GARDENA sur le projet ILOT FOCH

Réunis en Assemblée Générale Ordinaire le 13 Juillet 2019, les membres de l’Association GARDENA ont exprimé leurs points de vue et revendications quant au projet « Ilot Foch », tel qu’officiellement présenté le 27 juin dernier 2018 après 6 années de tractations réalisées à l’insu des Luziens.

Préambule / Rappel

Association de défense du patrimoine Luzien, Gardena est représentative d’une large part de l’opinion de l’ensemble de la population de la ville et ne compte que 30% de riverains de l’Ilot Foch parmi ses membres (plus d’une centaine…)

Gardena est bien évidemment favorable à l’aménagement de l’ilot Foch, à la suppression du stationnement des véhicules en surface et à la piétonisation du centre-ville historique.

En revanche, Gardena demande que le centre-ville Port/Foch garde son identité Basque/Luzienne qui fait tout le charme de la Cité des Corsaires.

Points critiques du projet actuel

Les Luziens interrogés en 2016 par le cabinet Néorama ont souhaité que la ville respire et notamment que le terrain Jaulerry situé en entrée de ville, sur le port, devant des sites classés, soit aménagé en jardin public.

Souhait réitéré lors de la pseudo concertation de 2018

La proposition « Ilot Foch » de la mairie avec, depuis le début en 2016, une parodie de concertation, avec ses « invariants » décidés unilatéralement par M. le maire et qui réduisent à très peu de chose l’objet de la-dite concertation, est très éloignée, sinon en contradiction, avec cet objectif.

Pour l’ensemble du projet Foch – bâtiment privé et esplanade/parking publicsune sérieuse étude d’impact environnemental s’impose !

  1. BÉTONNAGE
  • Les projets de bâtiments de l’ilot Foch sont massifs et démesurés en hauteur, longueur et largeur.
  • Les prétendus alignements ne sont que prétextes à permettre aux promoteurs d’empiéter sur le domaine public.
  • Le style architectural envisagé n’a pas grand-chose à voir avec l’identité Basque !
  • AVAP/SPR, Label « Pays d’Art et d’Histoire » ?
    • La ville perd son cachet et, depuis le secteur Foch, ses vues :
      • sur les montagnes dont la Rhune, les Trois Couronnes…
      • sur l’église, classée monument Historique…

Pour Saint Jean de Luz et Ciboure, c’est un véritable massacre, définitif, du patrimoine local tout cela pour récupérer via la vente du terrain Jaulerry une somme représentant moins de 30% du budget d’investissement municipal annuel !

Les Luziens et Cibouriens deviennent les otages de certains promoteurs sous le regard bienveillant de l’ABF… !

  1. MOBILITÉ. CIRCULATION / STATIONNEMENT 
  • Toujours pas d’étude, ni de planning, « connus/publics » concernant l’ensemble de la circulation et du stationnement envisagés pour la ville, et ce pour les voitures, les 2 roues, vélos/circulation douce, les piétons…
  • Dérivation Chantaco pour l’arrière-pays ; parkings relais et navettes électriques ; pôle multimodal ; circulation en centre -ville ; parkings… ?

A noter. Les Luziens demandent, comme partout en France, des parcs relais en périphérie et des navettes correctement cadencées, et non du stockage de voitures en centre-ville avec son cortège de nuisances…

PARKINGS

  • Au moment où les premiers résultats techniques et financiers de l’étude DSP /délégation de service public, pour un parking souterrain de 450 places en zone inondable, devant le port, vont être dévoilés (prévu d’ici fin septembre), le Maire de Saint Jean de Luz, qui ,au printemps cette année, a dit sur FR3 qu’élu par les Luziens il n’était pas tenu de les consulter ?? pourra annoncer que déjà ce parking Foch ne coutera rien à la ville en « sortie de cash »…alors que, très vraisemblablement, l’opération, représentera un énorme et récurrent manque à gagner financier pour les budgets à venir de la ville… !
  • De plus il ne faut pas sous-estimer l’impact esthétique de la balafre de l’avenue de Verdun que constituera l’énorme rampe d’accès, qui sera de surcroît soulignée par les panneaux plastiques lumineux que ne manquera pas d’y installer l’exploitant.
  • A noter: La Responsabilité de la Mairie sera engagée pour les risques techniques  de déstabilisation de maisons et immeubles lors des travaux du secteur Foch (en zone de marais) .

Voir à ce sujet les problèmes critiques et procès toujours pas réglés, lors des chantiers Erables, St Joseph.

Avant toute décision, de nombreux Luziens (voir les commentaires Internet de 2018) de même que Gardena, demandent:

  • L’étude comparative de l’alternative, à savoir: un parking « aerien » +1 à +2 niveaux végétalisés pour 450 places supplémentaires environs , derrière la Gare à Maranon qui aurait le mérite de coûter pres de trois fois moins cher en investissement pour l’exploitant, ce qui permettrait grâce à la rente des redevances parkings pour la ville, de financer par ailleurs : une place Foch, verdoyante incluant le terrain Jaulerry (si pas financé par de l’emprunt, pas cher actuellement) et de plus, par exemple, une extension (en souterrain) du parking Harriet Baïta, (devant la Police Nationale,)  pour (mais pas que) le  futur centre Culturel dont les couts financiers importants d’investissement et d’exploitation restent par ailleurs à préciser… ?
  • Sans oublier de prendre en compte le futur projet « Ilot Ferry » (avec donc, à terme, une capacite parking supplémentaire ?) déjà préparé lors des déclassements Avap de 2015

   En conclusion

Ce Projet Foch « vision pour 100 ans » dixit la Mairie le 26/09/2016 est complètement anachronique, et dangereux pour les finances municipales …

Il y a matière à une « réelle concertation » pour réétudier le projet « Ilot Foch » !

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.