Le parking souterrain de l’îlot Foch mériterait-il le prix du syndicat des mobilités de la Communauté d’Agglomération du Pays Basque ?

Le maire de Saint-Jean-de-Luz remet son prix à l'Office 64 de l'habitat © Crédit photo : T. V.
Le maire de Saint-Jean-de-Luz remet son prix à l’Office 64 de l’habitat © Crédit photo : T. V.

 

On n’a beau chercher encore et encore, on ne voit vraiment pas comment créer un aspirateur à voiture flottant au beau milieu du port de Saint-Jean-de-Luz, malgré ce que veut nous faire croire le maire de Saint-Jean-de-Luz et président des mobilités de la CAPB, Jean-François Irigoyen, puissent contribuer à « laisser la voiture de côté », enjeux du concours lancé par l’édile luzien, et ainsi « rattraper le retard pris en la matière ». Retard pris soit dit en passant par la présente mandature et l’ancienne dont il était le premier adjoint. Mais nous n’avons peut-être pas toutes les clés en main. Écoutons donc Monsieur le maire : « Il faut dire ‘‘non’’ au tout-voiture […] Pour autant pas question de supprimer la voiture. Nous cherchons plutôt à organiser les choses en prévoyant du stationnement en centre-ville, pour ne pas pénaliser les commerces, et en installant des parkings relais en périphérie urbaine. C’est un juste équilibre à trouver, en fonction des territoires. » Il faut donc comprendre que pour diminuer l’impact de la voiture en centre-ville, il faut y créer un immense parking. Une projet complexe pour ne pas dire antinomique qui nous en rappelle un autre défendu par le même visant à favoriser la pratique du surf, celui d’installer un « surf park » de béton de 8 ha à quelques dizaines de mètres du littoral… Projet qui a heureusement fini comme chacun le sait par tomber dans son élément naturel. Nous espérons fermement que ledit parking n’aura pour sa part jamais à entrer dans ledit élément. Nous appelons les luziens, les amoureux de Saint-Jean-de-Luz, du Pays basque et du bon-sens à s’opposer à un projet absurde en signant la pétition lancée par l’association Gardena. Alors ce prix ?

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

LUZIENS, REVEILLEZ-VOUS ! Signez notre pétition contre l’inadapté et démesuré projet Foch

Signez la pétition de l’association Gardena, pour dire NON à la démesure du projet Foch !

 

Soit pour les résidents luziens en nous retournant le présent document- pdf – 1 Mo.

Soit en signant la pétition en ligne.

Retrouvez ici l’historique détaillé du Projet Foch – pdf – 1 Mo

Afin de soutenir l’association et ses actions, une cagnotte a été mise en place.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

19/02/2021 – Article Sud Ouest – Saint-Jean-de-Luz : règlement de comptes sur Foch

Affichage du permis de construire du parkingf foch à Saint-Jean-de-Luz
© Crédit photo : ph. v. d. pour Sud Ouest
 
« Piqué au vif » par l’opposition de l’association Gardena, Jean-françois Irigoyen, maire de Saint-Jean-de-Luz, réagit dans les colonnes du Sud Ouest en date du 19/02/2020. Alors qu’il se défendait sur France Bleu de vouloir faire de la polémique inutile, il tente d’expliquer qu’il aurait obtenu une majorité de 58 voix d’avance sur ses opposants et non de 36 comme mentionné dans notre pétition. Dont acte ! Cela lui donne-t-il pour autant le droit d’imposer un projet dont les Luziens ne veulent pas !
 
L’objectif poursuivi par l’association Gardena est de faire barrage à un projet aberrant à tous points de vue. Les réactions de Monsieur le Maire portent toujours sur des points périphériques et n’abordent jamais le fond du problème. Pourquoi construire un parking en entrée de ville à proximité du port pour dégrader la perspective sur la Maison Lohobiague et la Maison de l’Infante ? Pourquoi vouloir engorger encore davantage la circulation d’un secteur qui est déjà saturé ? Pourquoi vouloir dépenser des sommes colossales dans la construction et l’exploitation d’un parc de stationnement qui pourrait être construit ailleurs à moindre coût ? Pourquoi passer outre les mises en garde de la DDTM sur les risques inondation…
 
Alors que le monde a tourné la page du « tout voiture » (les parkings des grandes villes sont aujourd’hui transformés en champignonnières ou en espace de logistique), notre seul but est d’ouvrir les yeux à la mairie sur le caractère rétrograde de son projet dont la population aura à subir les effets négatifs et irréversibles pendant des décennies. Nous souhaitons une véritable concertation pour élaborer un projet cohérent, respectueux du patrimoine architectural et écologique, qui ne grève pas, qui plus est, irrémédiablement les finances de la Ville.
 
Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La pétition Gardena dépasse les 1000 signatures !

Non au projet Ilot Foch à Saint-Jean-de-Luz

Hier, moins de 2 semaines après son lancement, la pétition a atteint les 1000 signatures ! Nous vous remercions de vous mobiliser pour l’avenir de l’îlot Foch, et de mobiliser autour de vous afin que nous évitions tous ensemble une nouvelle catastrophe paysagère et environnementale à Saint-Jean-de-Luz. Nous avons besoin de tous les soutiens, nous vous invitons donc à relayer encore plus largement la pétition !

Voir la pétition

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Notre position quant à un parking à Marañon

Quant à notre proposition d’étude d’un parking à Marañon (derrière la gare à l’emplacement même de l’actuel parking), dont d’aucuns disent qu’ils ne peuvent appuyer cette pétition car ils sont contre, il s’agit là d’une proposition souvent réclamée par les luziens lors des « soit disantes » concertations. Il est bien certain que Gardena se prononcerait, dans l’ideal, pour qu’aucun nouveau grand parking, à fortiori « irreversible », « pour cent ans ! » suivant la vision de l’ancienne mandature en 2016, n’apparaisse en centre ville.
On se demande aussi ce qu’il en est du plan de circulation/stationnement de Monsieur le Maire, président des mobilités de la CAPB (Communauté d’Agglomération du Pays Basque), pour Saint-Jean-de-Luz. Pour l’instant, ce plan, s’il existe, reste inconnu du public alors que c’est un élément clé avant tout projet de ce type, à court et à moyen-long terme !

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

14 février 2021 – Article Sud Ouest – Saint-Jean-de-Luz : Gardena muscle son opposition sur le projet du parking Foch

Francois Xavier Letamendia présentant la pétition contre le projet de parking souterrain de l'îlot Foch à Saint-Jean-de-Luz devant l'affichage du permis de construire de ce dernier
Le président de Gardena, François-Xavier Letamendia, avec la pétition contre le parking. © Crédit photo : Vincent Dewitte pour Sud Ouest

 

Le Sud Ouest dans un article publié à La Une  intitulé : « Saint-Jean-de-Luz : Gardena muscle son opposition sur le projet du parking Foch » donne la parole à l’association par la voix de son président et reproduit « presque » sa position. Presque car il est à noter, chose grave (et intentionnelle ?), que le rédacteur indique que Gardena est pour le projet immobilier, ce qui est absolument faux. La position de Gardena est parfaitement claire. Comme elle l’avait pressenti depuis 2015, le bâtiment présenté est à cet endroit bien trop massif, bien trop haut.

Le projet de l’îlot Foch est donc à contresens de la politique de la ville du XXIe siècle. Il ne respecte ni les luziens, ni leur lieu de vie.

Voir l’article sur le site du journal (abonnés)

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

12 février 2021 – Entretien France Bleu Pays Basque

Plan de la coque du projet de parking souterrain de l'îlot Foch à Saint-Jean-de-Luz

François Xavier Letamendia, président de Gardena, s’est entretenu avec un journaliste de France Bleu Pays Basque. Dans cet entretien, diffusé à partir du 12 février dans les actualités matinales de la station (101,3 MHz), il a rappelé les enjeux et les aberrations du projet actuel.

A la suite de cet entretien, le journaliste a interrogé Monsieur le Maire de Saint-Jean-de-Luz, Jean-François Irigoyen, qui n’a rien eu à répondre aux arguments de fond présentés par l’association… Il s’est contenté d’attaquer la personne, « le tout premier riverain ». N’en déplaise à Monsieur le Maire, on comprend que le fait de s’imaginer sortir sur son balcon pour admirer la balafre que constitueront les 3 voies d’accès de la rampe du parking souterrain en lieu et place de l’avenue de Verdun, subir les embouteillages et la pollution accrue, puisse motiver. Le contraire serait d’ailleurs étonnant. Et de renchérir, que le responsable de l’association « disait tout et n’importe quoi », qu’un tel parking existe déjà à Saint Sébastien. Leurre ou ignorance, la question se pose, car aucun des parkings de la cité balnéaire basque espagnole n’est construit « dans l’eau » tel que le montre le plan ci-dessus. Le projet de l’îlot Foch se révèle donc être un projet que son initiateur même n’arrive à défendre tant il est en tous points inadapté.

Nous vous laisserons juge, vous retrouverez ci-dessous les deux enregistrements.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail